Fondation Lefoulon-Delalande


Vous êtes ici
Sommaire

sommaireLa Fondation Lefoulon-Delalande

La Fondation Lefoulon-Delalande, créée en 2000, a pour objet de contribuer à la recherche médicale par l’apport de concours financiers. Elle récompense un chercheur ou une équipe de chercheurs pour les aider à poursuivre leurs travaux, notamment dans le domaine cardio-vasculaire :

  • le remplacement vasculaire, valvulaire, cardiaque ou pulmonaire, biologique ou mécanique ;
  • la thérapie génique ou cellulaire cardio-vasculaire ;
  • l’instrumentation cardio-vasculaire ;
  • la différenciation cellulaire ;
  • et les malformations congénitales.

La Fondation décerne actuellement un Grand Prix scientifique et des bourses de recherche à des chercheurs post-doctorants travaillant à temps plein dans le domaine cardio-vasculaire au sein d'une structure de recherche française.

sommaireLe Prix scientifique Lefoulon-Delalande

Le Grand Prix scientifique de la Fondation Lefoulon-Delalande, doté de 500 000 euros, est destiné à récompenser une personnalité scientifique ayant apporté une contribution scientifique importante en physiologie, biologie ou médecine cardio-vasculaire.

sommaireAlbert Starr, lauréat du Prix 2015

Le Prix scientifique 2015 de la Fondation Lefoulon-Delalande a été décerné à Albert Starr.

sommaireLes précédents lauréats

  • 2014 : Adolfo J. de Bold, Heart Institute, University of Ottawa, pour récompenser une œuvre scientifique de valeur internationale, ayant contribué à révolutionner la physiologie cardiovasculaire ;
  • 2013 : Carlo Patrono et Garret A. FitzGerald pour  leurs recherches sur l’utilisation de l’aspirine à faible dose en prévention des maladies cardiovasculaires ;
  • 2012 : William G. Kaelin, Peter J. Ratcliffe et Gregg L. Semenza pour la découverte des mécanismes d'adaptation des tissus et organes aux besoins en oxygène ;
  • 2011 : Professeur Valentin Fuster Centre Médical du Mont Sinaï à New-York ;
  • 2010 : Professeur Michel Haïssaguerre, directeur du département des arythmies cardiaques au Centre Hospitalier Universitaire de Bordeaux, pour ses travaux sur le traitement des fibrillations auriculaire et ventriculaire ;
  • 2009 : Docteur Eric Olson, chef du département de Biologie Moléculaire à l’Université de Texas South Western Medical Centre à Dallas, pour ses travaux sur les mécanismes d’action des gènes de régulation responsables du développement du cœur ;
  • 2008 : Professeur Dario Di Francesco, du département biomoléculaire et de biologie de l’Université de Milan, pour ses travaux de recherche qui ont conduit à découvrir des canaux ioniques ;
  • 2007 : Professeurs Christine et Jonathan Seidman, du département Médecine et Génétique de la Harvard Medical School de Boston pour leurs travaux de recherche qui ont conduit à la découverte des gènes impliqués dans certaines cardiopathies acquises ou congénitales ;
  • 2006 : Professeurs Francis Fontan et Philipp Bonhoeffer ;
  • 2005 : Professeur Harold F. Dvorak (Harvard Medical School - Boston MA - États-Unis) et Docteurs Napoleone Ferrara (Genentech - San Francisco CA - États-Unis) et Moses Judah Folkman (Children Hospital - Boston MA - États-Unis) ;
  • 2004 : Professeur Attilio Maseri, université " Vita e Salute " à l'hôpital San Raffaele de Milan en Italie, pour récompenser l'ensemble de ses travaux et notamment ceux de recherche clinique sur l'importance des phénomènes vasomoteurs dans les diverses manifestations de l'angine de poitrine ;
  • 2003 : Professeur Robert J. Lefkowitz,  Duke University Medical Center à Durham, Caroline du Nord (États-Unis), pour récompenser ses travaux et notamment ses découvertes très importantes dans le domaine de la famille des récepteurs à hélices transmembranaires
  • 2002 : Salvador Moncada, professeur de biologie expérimentale et thérapeutique au Royal College de Londres et directeur de l'Institut Wolfson pour la Recherche Biomédicale.

sommaireLes membres du conseil scientifique

  • Président du conseil scientifique : Alain Carpentier, membre de l’Académie des sciences ;
  •  Kari Alitalo, membre de l’Académie des sciences de Finlande, laboratoire de biologie moléculaire de l’université d’Helsinki ;
  • Michel Bertrand, professeur émérite à l’université de Lille ;
  • Margaret Buckingham, de l’Académie des sciences, directeur de recherche au CNRS et professeur à l’Institut Pasteur ;
  • Giovanni de Gaetano, directeur des laboratoires de recherche et formation en sciences 
    biomédicales à l’université catholique de Campobasso (Italie) ;
  • François Gros, secrétaire perpétuel honoraire de l’Académie des sciences ;
  •  Michel Haïssaguerre, de l’Académie des sciences, directeur du département des arythmies cardiaques du Centre hospitalier universitaire de Bordeaux ;
  • Michel Lazdunski, de l’Académie des sciences, directeur de l’Institut de Pharmacologie Moléculaire et Cellulaire CNRS de Sophia Antipolis ;
  • Claude Lenfant, directeur honoraire du National Heart, Lung and Blood Institute, National Institutes of Health (USA) ;
  • Mona Nemer, vice-rectrice à la recherche à l’université d’Ottawa (Canada), membre de la société Royale du Canada ;
  • Denis Noble, directeur du laboratoire de physiologie de l’université d’Oxford  ;
  • David D. Sabatini, membre associé de l’Académie des sciences, directeur du département de biologie cellulaire à l’université de New York (USA) ;
  • Bengt Samuelsson, membre associé de l’Académie des sciences, Prix Nobel de médecine ;
  • Doris A. Taylor, directeur du département de médecine régénérative au Texas Heart Institute de Houston (USA).

http://lefoulon-delalande.institut-de-france.fr